Comment acheter un bon miel ?

Comment acheter un bon miel ?

Rédigé par cetam   http://cetam.fr/site/

En climat tempéré, la grande majorité des miels cristallise.... 

 miel opercul

La cristallisation doit alors être fine, régulière, homogène.

Les miels liquides par exemple « acacia » (robinier) doivent être limpides, homogènes sans amorce de cristallisation.

Eviter tout miel présentant à la fois des phases liquides et cristallisés

soit par séparation de phase ( liquide dans la partie supérieure, cristallisé en dessous) ou apparition d’arborescences cristallisées dans une masse liquide, phénomène qui apparaît lorsque des miels qui doivent naturellement cristallisés ont été refondus.

La coloration doit être uniforme cependant certains miels qui cristallisent rapidement peuvent présenter dans les conditionnements transparents des « espèces de taches » plus ou moins blanchâtres en périphérie des pots . Ce n’est qu’un défaut visuel lié à une rétractation du miel lors de la cristallisation et n’affecte en rien la qualité (le miel cristallisé occupe un peu moins de volume que le miel liquide)…

Absence de traces de fermentation (quelquefois difficile à déceler au début)

Privilégier les circuits courts

Les miels ne bonifient pas avec l’âge. Pour deux miels de même nature, le meilleur sera le plus fraîchement récolté.

N’acheter que des miels ayant une indication d’origine précise. La mention du pays d’origine est obligatoire sur le pot mais devient imprécise quand il s’agit de mélanges de miels d’origine différentes. Les consommateurs ne savent plus alors d’où proviennent réellement les miels avec des provenances qui peuvent changer pour une même marque d’un lot à l’autre.

La meilleure de faire évoluer la législation est pour les consommateurs de ne plus acheter de miels avec les mentions d’origine : UE et hors UE !!!

   

Aidez-nous, aimez-nous

   
© 2014-2016 RUCHER ECOLE DU BOTANIQUE - Tourcoing et Vallée de la Lys